Woman traveling
Woman traveling

Êtes-vous un second choix en amour ?

L’amour est censé être réciproque et exclusif. Pourtant, il arrive fréquemment qu’une personne soit reléguée au rang de « second choix » par son ou sa partenaire. Cette situation ambiguë est source de nombreuses interrogations et insatisfactions.

Être un second choix signifie que l’on n’est pas LA priorité de l’être aimé. On se sent délaissé, peu considéré, voire carrément utilisé. Cette position inconfortable entraîne de la frustration, de la colère, un manque d’estime de soi…

Alors, comment savoir si l’on est vraiment un second choix ? Doit-on tolérer cette place ou faut-il mettre un terme à la relation ? Peut-on redevenir un vrai premier choix ? Autant de questions essentielles auxquelles cet article tentera de répondre.

Quels sont les signes qui montrent que vous êtes un second choix ?

Certains indices peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Vous doutez de la sincérité de votre partenaire ? Sa façon d’agir vous interpelle ? Faites le point sur les signaux d’alerte ci-dessous :

  • Votre partenaire est distant et peu disponible. Il/Elle annule ou reporte fréquemment vos rendez-vous.
  • Il/Elle est souvent injoignable, met un temps fou à vous répondre.
  • Vos conversations tournent rapidement court ou restent très superficielles.
  • Vous n’êtes jamais présenté(e) dans son cercle proche (famille, amis).
  • Il/Elle est peu démonstratif(ve) et avare en marques d’affection.
  • Vos moments intimes sont rares, rapides, sans grande implication affective.
  • Votre partenaire reste vague ou évasif(ve) sur vos projets communs, l’avenir de votre couple.
  • Il/Elle affiche encore publiquement son ex ou entretient une « amitié » trouble avec lui/elle.

Les raisons qui font de vous un second choix

Plusieurs facteurs peuvent expliquer que votre moitié ne vous accorde pas la première place dans son cœur :

  • Il/Elle est encore amoureux(se) de son ex. La rupture est trop récente, ses sentiments n’ont pas eu le temps de s’estomper. Vous n’êtes alors qu’un substitut, un pansement amoureux.
  • Votre partenaire est un(e) indécis(e) chronique. Il/Elle a peur de s’engager, tergiverse sans cesse entre vous et un(e) ex, vous maintient dans le flou.
  • C’est un(e) éternel(le) insatisfait(e), qui papillonne d’une conquête à l’autre. Il/Elle a toujours l’impression qu’il existe mieux ailleurs.
  • Il/Elle a peur de la solitude et vous garde sous le coude en attendant de trouver mieux ou que son ex revienne.
  • Vous ne correspondez pas à ses critères (physiques, intellectuels, culturels…). Mais faute de mieux, il/elle s’accommode de vous, sans réelle inclination.
LIRE  Pourquoi les hommes aiment les lesbiennes ?

Les conséquences d’être relégué au rang de second choix

Subir cette position inconfortable a de lourdes répercussions sur l’estime de soi et le bien-être psychologique :

  • On se sent dévalorisé(e), peu digne d’être aimé(e).
  • Cela génère beaucoup de frustrations, d’amertume et de ressentiment vis-à-vis du partenaire.
  • On est en proie à de violentes crises de jalousie, notamment envers « le/la premier(e) choix ».
  • On peut sombrer dans une forme de dépendance affective, s’accrocher désespérément à des miettes d’amour par peur de la solitude.
  • Cette situation ambiguë provoque beaucoup de stress et d’anxiété.
  • À terme, le manque d’estime de soi déteint sur tous les domaines de la vie : travail, relations sociales, santé, etc.

Faut-il rester ou rompre lorsqu’on est un second choix ?

Lorsqu’on réalise que l’on occupe la seconde place dans le cœur de l’être aimé, deux options s’offrent à nous :

  • Tenter de reconquérir notre partenaire pour redevenir son/sa priorité.
  • Rompre la relation pour trouver quelqu’un qui nous valorisera réellement.

Bien sûr, la situation n’est pas toujours aussi tranchée et le choix peut s’avérer cornélien. Voici quelques éléments à prendre en compte pour vous aider à décider.

Les raisons qui peuvent pousser à rompre

  • Votre amour-propre est trop entamé, vous ne supportez plus cette position d’éternel(le) second(e).
  • Votre partenaire refuse catégoriquement de couper les ponts avec son/sa ex.
  • Ses sentiments pour vous ne semblent pas évoluer positivement malgré vos efforts.
  • Vous avez le sentiment profond que ses paroles ne sont pas en adéquation avec ses actes concrets.
  • Vous craignez de gâcher vos plus belles années dans une relation sans issue où vous ne vous épanouirez pas.

Les raisons qui peuvent pousser à rester

  • Votre amour pour lui/elle est sincère et très profond malgré tout.
  • Vous sentez que vos sentiments sont réciproques mais votre partenaire a seulement besoin de temps.
  • Il/Elle commence à faire des efforts, à être plus attentif(ve) et à prendre des engagements.
  • Vous partagez un projet de vie commun (enfants, maison…) ou de nombreux centres d’intérêt.
  • Vous craignez de ne jamais retrouver une telle complicité avec quelqu’un d’autre.
LIRE  Comment rencontrer et séduire une MILF ?

Comment redevenir un vrai premier choix ?

Si vous décidez de vous battre pour reconquérir la première place, voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Osez aborder LE sujet tabou, la fameuse ex ou le concurrent amoureux. Votre partenaire doit mettre cartes sur table et prendre position.
  • Fixez-vous un délai raisonnable (2-3 mois) pour observer une nette évolution de son attitude, sinon partez.
  • Cessez de être sans cesse disponible et de courir après lui/elle. Faites-vous plus rare, mystérieux(se).
  • Prenez du temps pour vous recentrer sur vos propres envies. Pratiquez vos hobbies, voyez vos amis, faites du sport.
  • Travaillez sur votre estime personnelle. Valorisez-vous ! Ne vous définissez pas qu’à travers son regard.
  • Osez lui faire part calmement et avec bienveillance de votre ressenti. Expliquez-lui les efforts que vous attendez de sa part.

Bien entendu, malgré tous vos efforts, il se peut que vous ne parveniez jamais à reconquérir le cœur de votre partenaire. Sachez alors vous montrer suffisamment mature pour accepter l’échec et tourner la page sans rancoeurs excessives.

Les erreurs à éviter quand on se sent délaissé

Lorsqu’on se sent relégué(e) au second plan, il est tentant d’adopter des attitudes excessives qui risquent d’aggraver les choses :

  • Harceler son/sa partenaire de reproches, de messages, d’appels manqués.
  • Le/La menacer de rupture ou de représailles à la moindre occasion.
  • Tenter de le/la rendre jaloux(se) à votre tour en flirtant ostensiblement avec d’autres.
  • Vous mettre à genoux et le/la supplier de ne pas vous quitter.
  • Fouiller dans son téléphone ou ses mails par pure paranoïa.
  • Verser dans le chantage affectif du style : « Si tu me quittes, je ne m’en relèverai jamais ».

Ces agissements désespérés ne feront que braquer votre partenaire et confirmer son désir de s’éloigner. Gardez votre calme, votre dignité et faites preuve de maturité.

LIRE  Plan cul lesbienne : comment en trouver ?

Quelques conseils pour mieux vivre la situation

En attendant que les choses s’arrangent ou que vous preniez une décision, voici quelques pistes pour atténuer votre souffrance :

  • Entourez-vous de vos proches qui vous aiment et vous valorisent.
  • Accordez-vous des petites douceurs (soins esthétiques, balades dans la nature, etc.)
  • Écrivez vos sentiments dans un journal intime.
  • Pratiquez la relaxation ou la méditation pour évacuer tensions et angoisses.
  • Fixez-vous des objectifs personnels pour reprendre confiance en vous (sport, apprentissages, projets créatifs etc.)

Quelques signes encourageants

Heureusement, tous les cas de « second choix » ne sont pas désespérés. Voici quelques motifs d’espoir :

  • Votre partenaire commence à évoquer des projets d’avenir avec vous.
  • Il/Elle vous présente officiellement dans son cercle familial/amical.
  • Vous recevez enfin les fameux petits surnoms affectueux.
  • Vous passez davantage de temps de qualité ensemble.
  • Ses messages et attentions se font plus réguliers, moins ambulatoires.
  • Il/Elle tient parole et respecte ses engagements envers vous.

Si ces signes se multiplient avec constance, c’est que vos efforts ont payé et que vous regagnez progressivement votre statut de « premier choix » !

En conclusion

Se savoir relégué(e) au second plan par la personne que l’on aime est une situation très douloureuse à vivre. Le manque de considération permanent sape l’amour propre et empêche de s’épanouir pleinement.

Il est donc légitime de ne pas se contenter de rester éternellement dans l’ombre d’un(e) ex ou d’un(e) indécis(e). Si votre partenaire refuse de couper le cordon, de vous accorder une place à part entière, alors partez la tête haute trouver quelqu’un qui vous valorisera à votre juste valeur.

En revanche, si son attitude évolue positivement, que vos sentiments sont profonds et qu’un avenir commun reste envisageable, ne baissez pas trop vite les bras ! Avec de la patience et beaucoup de communication, vous parviendrez peut-être à regagner son cœur.

Surtout, quelle que soit votre décision, conservez votre amour-propre et votre dignité. Ne vous rabaissez jamais au rang de faire-valoir ! Vous méritez d’être considéré(e) comme unique.

Experte dans les rencontres et les relations lesbiennes !