Pas encore inscrite ? S'inscrire
  • Rencontre Lesbienne
  • Dernières inscrites
  • Rencontre Lesbienne
Photo Membre Rencontre lesbienne
echloe
Photo Membre Rencontre lesbienne
leaticia05
Photo Membre Rencontre lesbienne
nanadu33
Photo Membre Rencontre lesbienne
cecilou93
Photo Membre Rencontre lesbienne
exentrique
Photo Membre Rencontre lesbienne
evalgc4
Photo Membre Rencontre lesbienne
MelanieR
 

  

Racontez-nous votre coming out

  


Envoyez-nous votre histoire pour la faire figurer ici


Coming-out précédent


Pseudo: PetitePrunAge : 24 ans
Pays: France
Date : 24/03/2012

Son histoire :

 

Très étrangement, je ne pense pas avoir fait de Coming Out dans le sens propre du terme. Déjà enfant, je disais que j'aimerais quelqu'un pour son cœur. En grandissant, je me suis aperçue que certes il comptait énormément, mais que l'attirance aussi. Hors j'étais attirée vers les filles, même s'il m'arrivait de trouver beau un acteur ou un camarade de classe.
Je l'ai toujours dit ouvertement. Je dis toujours les choses assez ouvertement. Calmement, avec la douceur qu'impose ce genre de sujet, sans demander une compréhension autre que l'écoute.
De toute façon, je suis l'aînée d'une grande fille, et fille ou garçon, la personne que j'aimerais serait mal vue au départ puis acceptée. J'en ai toujours eu conscience. C'est peut-être pour ça que je ne me suis jamais forcée à des relations sérieuses.
Puis, j'ai eu mon premier flirt. Celui qu'on pense être important. Il n'était pas question de l'exhiber, pas plus que de la cacher. De ce fait, si on me posait la question : je répondais sincèrement. Et si on marchait dans la rue et qu'elle ressentait le besoin de me tenir, je ne la repoussais pas.
Mais beaucoup de personnes ne se sont rendu compte de rien. Nous étions toutes les deux très féminines.

Puis, j'ai rencontré une jeune fille, un peu plus masculine. Le type même de la lesbienne qui en a le look. Je me fichais bien du look, j'aimais son charme, sa bonne humeur et son rire. Là, ce fut une évidence pour mon entourage. Lorsqu'on me posait la question, je répondais. J'abordais aussi le sujet, petit à petit. Toutefois, ce n'était pas évident. En particuliers avec ma mère qui nomme ça "un passage."


Et puis, un jour, je suis vraiment tombée amoureuse. Vous savez, la boule au ventre, l'envie de tout abandonner pour elle. Là, le monde entier a su que j'étais lesbienne. Car, lorsque je pensais à elle, je rayonnais. Lorsqu'elle me parlait des gens qui la draguait et qui la tentait j'étais déboussolée, et anéantie. Mon bonheur et ma douleur étant tellement sincère, qu'ils ont suffit pour convaincre mon entourage.


Depuis, j'ai avancé. Mais, je n'ai jamais cherché à mentir. Je ne veux pas obliger les gens à accepter. Je vis ma vie, avec pudeur. Je leur demande simplement de respecter cela, comme je respecte leurs modes de vie. Et heureusement, même si je vis dans une banlieue, que j'ai un travail assez tyrannique, très peu de personnes m'ont embêtée à ce sujet.
Tout au plus, une de mes soeurs quand j'étais adolescente "c'est pas naturel", mais ça me faisait rire, plus qu'autre chose. Quelques collègues, pas très fins ...


Toutefois, je remarque que beaucoup de personnes "acceptent" relativement l'idée, mais continuent de se dire que je finirais avec un garçon. C'est usant, mais j'imagine que c'est une question de mentalité.



  • Symbole gauche Rencontre Lesbienne
  • Liens commerciaux
  • Symbole droite Rencontre Lesbienne